Livre de base
Within • Partie 2 1


Article réservé au MJ • Joueurs : passez votre chemin !

Article réservé au MJ, Joueurs : passez votre chemin ! Univers : Within

Dead man walking
Fin novembre, sur les routes de Pennsylvanie. 10h07. Le soleil matinal peine à traverser le ciel hivernal et la fatigue vous gagne. La 79, bouclée pour cause d’inondation, est une bonne raison de s’arrêter au Snack, un motel-restoroute de Fairfield. Alors plongé dans votre discussion avec Max, le chauffeur du bus, vous remarquez cette voiture fonçant droit sur vous ! Trop tard. Elle vous percute violemment.

Heureusement, la blessure semble superficielle. Vous ouvrez les yeux et découvrez le chauffard, visiblement hagard. Un révérend. Ce dernier tient un mouchoir ensanglanté sur son front. Que font les habitués du Snack ? Ils paraissent absorbés par les informations qui tournent en boucle et admirent l’exécution d’un tueur en série local. Sa sentence est tombée à 10H07, précise. Votre intuition ne vous trompe pas, il ne s’agit pas du hasard.

Comptez les heures et espérez percer la vérité. Car ce soir à minuit, si vous ne faites rien, l’esprit vengeur du prisonnier incarné dans le révérend transformera les habitants en monstres sanguinaires. Et vous ne sortirez probablement pas vivant.

This generation shall not pass
Nous sommes à la mi-janvier. Malgré un temps maussade et une pluie fine agaçante, vous marchez dans la rue avec vos amis, sourire aux lèvres. Quand soudain, un junkie vous heurte. Le regard perdu, l’air presque… possédé, il s’excuse et vous répète : « Ce n’était qu’un jeu ! Ce n’était qu’un jeu ! Prévenez Silace Crown ! Ça ne devait être qu’un jeu ! ». Presque immédiatement, il glisse une clé USB dans votre poche et s’enfuit.

Avant de réaliser, vous êtes de nouveau percuté, par des hommes en noir, visiblement coordonnés et armés. Crispé par cette situation, il ne vous faut guère plus de quelques minutes pour quitter la scène. Avec le regret de ne pas être intervenu – ou le soulagement de ne pas avoir été plus mêlé à cette histoire.
Par curiosité, vous étudiez la clé USB. Deux vidéos. Une course d’autruches et une animation 3D, dansante, du même animal. Plutôt drôle. Les fichiers proviennent d’un ordinateur de la Rynashi Corp. Tiens tiens. Maintenant que vous y pensez, il s’agit du nom lâché par un des hommes en noir. Et d’un hélicoptère auquel vous avez à peine prêté attention dans l’après-midi.

Vous tournez en rond et le soir arrive, sans trouver de réponse à cette étrangeté. Le sommeil vous prend rapidement. Un choc vous attend à votre réveil. Vos amis et vous, posés dans une pièce chancelante. Une lumière fade, des relents d’urine et d’essence. La nausée. À peine le temps de comprendre que vous ne rêvez pas, et vous commencez l’exploration d’une île macabre investie par des prédateurs.

Le fin mot de l’histoire ? Seulement si vous survivez.

LDB WITHIN 16

Chaos
Transformers 4 confirme toutes les craintes : ce portage au cinéma est une calamité. Mais vous ne pouvez en vouloir qu’à vous-même, d’avoir cru un instant que ce film avait le moindre potentiel divertissant. La fin tarde et les rares spectateurs semblent aussi captivés que vous.

Le film s’arrête. Brusquement. Une bénédiction ? Pas vraiment. Vous découvrez des images étranges qui s’impriment dans votre rétine. Une cité antique de type sumérien. Des tours, des pyramides. Un nuage de sable. Les lumières de la salle se rallument et vous imaginez avoir rêvassé durant la fin de ce… film.

Impatient de quitter les lieux, vous ne prêtez pas attention à ces hommes dans votre ombre. L’un d’eux vous barre la route. Il se présente sous le nom d’Edward Finney, un envoyé du FBI. Courtoisement, l’agent vous invite à le rejoindre pour un échange en bonne et due forme.

Plus tard et dans une salle de réunion, l’interrogateur, toujours sur un ton calme, vous questionne au sujet de votre emploi du temps récent. Vos réponses ne le satisfont pas. Embêté, il vous informe que des preuves scientifiques formelles témoignent de votre présence dans une cave. Celle d’une psychopathe collectionneuse de tueurs en série.

Qu’avez-vous à répondre de cela ?

 

 

CONCLUSION_SHAK
Trois histoires aux objectifs différents. L’auteur ne s’en cache guère et offre malgré tout des éléments afin de tisser un fil rouge pour les plus besogneux. Par ailleurs, la parution du LDB n’invalide aucunement le livret de découverte, je conseillerai même vivement de se le procurer pour adoucir l’entrée en matière dans Within. Disons qu’il fait sens une fois les deux mis côte à côte. Il faut néanmoins être prêt à y mettre le prix et se renseigner sur le contenu avant de pouvoir plonger dans cette horreur multifonction. D’autant que les scénarios du LDB me donnent le sentiment d’être adressés à des maîtres de jeu ayant déjà un peu de bouteille, surtout par leurs structures ouvertes.

4ème de couverture

4ème de couverture

Concrètement, le scénario du LDD paraît supérieur au premier de la trilogie du LDB. N’hésitez alors pas à sauter celui-ci pour jouer les deux suivants. Ou alors, gardez en tête de bien travailler vos PNJ afin de rendre honneur à la trame. Le deuxième reste mon préféré. Une introduction in media res et des enjeux à la hauteur de la volonté des joueurs à voir leurs personnages survivre. Vous devriez ici ajuster l’amorce selon la réactivité de vos joueurs, qui pourraient transformer la première rencontre en confrontation armée. Quant au dernier, et bien je me le réserve pour plus tard vu son cachet. En attendant ce moment sinistrement délicieux, il me tarde de mettre en scène certaines horreurs de ce formidable bac à sable.

Les secrets : ils me laissent une impression double. D’une part, je trouve l’idée de les articuler autour d’une «prison cosmique » appelée Carcérie, attrayante et ludique. On ne peut lui échapper et les personnages y sont intimement liés en tentant de le comprendre, sans réellement en connaître les enjeux (contrairement aux têtes pensantes du Pentacle). Beaucoup de choses sont possibles ici. D’un autre côté, j’ai très peur de diluer ces informations et c’est ce qui me fait patienter pour la suite du scénario Chaos. Je préfère jouer sans que de tomber dans le piège inverse, peut-être par excès de prudence. Mais je dois reconnaître un véritable travail de fond pour avoir cimenté une mythologie, savamment réfléchie entre l’implication des factions, leurs objectifs, ce qui provient de Carcérie et la porte d’entrée des PJ.

Mention spéciale : l’honnêteté intellectuelle de l’auteur, de liste les jeux de rôle traitant de thèmes proches, voire carrément équivalents. Une manière de se démarquer, en proposant une vue d’ensemble. Pour peu, j’inviterai l’éditeur à mettre cet extrait en libre téléchargement sur son site.

Des marques : si une trame se voit annotée d’une croix (scénario 2), c’est qu’elle invite vers les secrets de l’univers. Avec deux croix (scénario 3), il s’agit d’une histoire faisant partie intégrante de la campagne de Within, du métaplot en d’autres termes. Sans croix (scénario 1 et le LDD), nous obtenons une intrigue de type one-shot.

déçu contrarié indécis satisfait ravi passionné extatique
+ Parfait outil pour raconter des histoires d’horreur
+ Du tout-en-un
+ / – Peu avoir un intérêt limité pour quelqu’un déjà à l’aise dans un univers équivalent
Univers : Within
Thèmes : secrets, campagne, enquête
Matériel : 424 pages A4, noir et blanc
VO (française) : Les écuries d’Augias
Auteurs : Benoît Attinost (univers et scénario), Jérôme Larré (système)

Share Button

Laissez un commentaire

Commentaire sur “Livre de base
Within • Partie 2

  • Xcenedra

    Dead man walking !

    J’ai terminé hier en tant que joueuse ce premier scénario de Within, et que dire ??? Et bien personnellement malgré un manque d’ambiance totale (interrompu par mon mini ninja de 3 ans) je suis restée complètement abasourdie, stupéfaite par la tournure des événements, par mon impuissance totale dans le jeu ! Cette sensation que quoi que tu fasses tu subis l’histoire ! Et ça j’ai trouvé ça kiffant !!! Oui kiffant car tu te dis que ce n’est pas la malchance au dé qui te fais louper mais la destinée de ton personnage ! Je reste avec une frustration de pas avoir compris tout ce qui se passait réellement autour de moi et ai donc hâte de passer à la suite … (je n’ai pas lu le reste de l’article pour pas me spoiler tellement le kiffe en tant que joueur est réel )