Les Lames du Cardinal : publication 15


Depuis quelque temps, on me demande où j’en suis dans mes projets. Ce que je fous, ou produis. Bref, parce qu’Aventures ne m’a pas transformé en scénariste ou auteur. Je l’étais avant. Du moins, je le suis depuis dix ans.

Alors, je me lance dans ce nouvel exercice. Pointer un des jeux sur lesquels j’ai travaillé et partager les coulisses avec vous. Ça tombe bien, je viens de recevoir mon exemplaire d’auteur du coffret Les Lames du Cardinal : Arcanes. Mais d’abord, sachez-le, cette édition fut probablement l’une des plus belles aventures humaines que j’ai connues ces dernières années dans le secteur professionnel. Je vais néanmoins tenter de rester objectif et de vous livrer en même temps ma vision (enthousiaste) du projet.

Deux gros bébés côte à côte devant des ninjas

Deux gros bébés côte à côte devant des ninjas

Introduction au jeu de rôle

Vous êtes en 1643 et vous incarnez une Lame du Cardinal, l’élite de la cour royale au service de Mazarin. Votre ennemi ? Les dragons. Les plus intelligents prennent forme humaine, les plus féroces restent endormis, et des hybrides courent le monde. Tantôt primitives, meurtrières, sournoises, ces créatures ont ça en commun : elles sont mues par une volonté de domination.

 

Thèmes : un univers de complots, de cape et d’épée. Du flamboyant, de l’escrime, des coups fourrés, des dragons et des mousquetaires.

Dragon ? Mortel ? Non, les deux. Une sang-mêlée.

Dragon ? Mortel ? Non, les deux. Une sang-mêlée.

L’origine : le jeu repose sur l’œuvre de Pierre Pevel, avec sa trilogie Les Lames du Cardinal, parue chez Bragelonne. Avant cela, Pierre était auteur de jeu de rôles, en œuvrant sur des licences comme Nightprowler, et il s’est rapidement distingué comme le fleuron de la littérature fantastique. Après le Cycle de Wielstadt, il donne vie à cette trilogie, une uchronie simple d’accroche, mais dont le style d’écriture et la trame permettent d’aborder un plaisir rare.
L’adaptation en jeu de rôles des romans se déroule dix ans après les événements offerts par Pierre Pevel. Et bien sûr, il n’est pas nécessaire de les avoir lus pour en profiter, quand bien même l’expérience s’enrichirait indéniablement.

Ces dragons-là, plus primitifs, servent de montures

Ces dragons-là, plus primitifs, servent de montures

Le jeu : deux ans de développement, pour une équipe entière. Un soucieux chef de projet, devenu un ami, un illustrateur trop jeune pour contenir autant de talents, des coauteurs salement pertinents et un éditeur qui ose. En d’autres termes, tout ce qui me motive au plus haut point dans un projet, d’autant quand il assume son ambition – les noms des coupables se trouvent en fin d’article.

 

La gamme
Une boîte de base, deux livres, des cartes de création de personnage, un tarot entièrement dessiné et propre au background, des plans… sans compter l’écran du MJ, accompagné d’un matériel aux accents de jeu de société.

Le coffret de découverte des Lames du Cardinal

Le coffret de découverte des Lames du Cardinal

Le contenu du coffret de découverte, avec celui du supplément de l'écran de jeu

Le contenu du coffret de découverte, avec celui du supplément de l’écran de jeu

Si objectivement je dois reconnaître un loupé sur des passages trop concis, toute l’équipe s’est mobilisée pour pallier à cela en proposant du matériel gratuit en complément. Velu, détaillé, un PDF qui nous aura pris de longues nuits de travail pour satisfaire une communauté acquise à la cause du Cardinal. Une expérience très enrichissante au vu du suivi de gamme, puisque les pièges ont pu être définitivement écartés.

Et maintenant que je reçois le coffret Arcanes, je cherche encore à savoir si je suis capable de regretter certains aspects du projet. Ah, si. Voilà. Mon principal reproche cible mon manque de disponibilité vers la fin du bouclage, en raison des tournages d’Aventures. Le temps, devenu un luxe, me poussa à me reposer entièrement sur Philippe dans le grand Finish. J’avais en vérité mille fois raison en cette confiance aveugle.

Le coffret "Arcanes" des Lames du Cardinal (parution janvier 2016)

Le coffret « Arcanes » des Lames du Cardinal (parution janvier 2016)

Le contenu du coffret Arcanes

Le contenu du coffret Arcanes

Le système de jeu
Il repose entièrement sur l’usage du Tarot des Ombres, un jeu de 78 cartes, dont 22 arcanes. Ce sont exclusivement les joueurs qui auront en charge la manipulation du tarot (sans les arcanes). Le meneur ne manipule aucune carte du jeu des Lames (sauf les arcanes). Le principe, simple, consiste à réunir les caractéristiques sous quatre domaines, chacun correspond à une couleur de carte.

Les compétences correspondent aux caractéristiques, un peu comme des domaines. Puissant – Athlétisme, Autorité, Bagarre, Équitation, Volonté. Vif – Adaptation, Création, Duperie, Furtivité, Vigilance. Galant – Intrigue, Jeu, Négoce, Persuasion, Séduction. Fin – Érudition, Investigation, Médecine, Technique, Tir.

Fiche de personnage Les Lames du Cardinal

Fiche de personnage Les Lames du Cardinal

Quand un personnage vient à tester une compétence, il doit piocher un nombre de cartes équivalent à la valeur de sa compétence. Chaque 7 (ou +) pioché donne un succès et en fonction de la difficulté, il faut obtenir plus ou moins de succès. Bien sûr et vous l’aurez compris, la couleur de la carte doit être raccord à l’action menée.

Du côté de l’escrime, la dynamique du jeu propose de combiner des figures ou des valeurs selon l’école qui vous a formée (germanique, française, italienne, espagnole). On joue des bottes, des feintes, on croise le fer avec panache !

Le contenu du paquet des Lames

Le contenu du paquet des Lames

Rivière draconique : en début de scénario, le meneur pioche trois cartes parmi les arcanes. Ce tirage amène des modifications techniques à l’histoire, une manière de traduire l’influence néfaste des dragons.

 

Jetons de Jusquiame* et d’Unité : la première réserve appartient au meneur. Elle lui permet de booster des PNJ, des obstacles, des situations antagonistes aux PJ. Un scénario très difficile offre par exemple beaucoup de jetons de Jusquiame au MJ. Quant aux jetons d’Unité, ils récompensent l’esprit de corps des joueurs. Les uns et les autres l’utilisent pour accomplir des actions d’éclat coordonnées, pour se soutenir, piocher de nouvelles cartes, etc. Le système lorgne presque sur le jeu de société, et pourtant, nous restons bien dans un jeu de rôle.

*La cohérence a été chérie tout au long du développement du jeu. Pourquoi le mot « Jusquiame » ? Parce que dans les romans, elle est une drogue précieuse pour les dragons.

La signature de six auteurs, dont Pierre Pevel, sur leurs arcanes de mon tarot, ainsi que celle de l'illustrateur du jeu

La signature de six auteurs, dont Pierre Pevel, sur leurs arcanes de mon tarot, ainsi que celle de l’illustrateur du jeu

Les Lames du Cardinal : Arcanes
Le premier coffret invite au voyage. Il peint l’Europe sous Louis XIV, propose d’incarner les Lames des romans de Pierre Pevel et, enfin, amorce un pan marquant de la royauté. Pour des événements qui bouleverseront la France tout entière.

Un vieux dragon caché à l'ombre du monde

Un vieux dragon caché à l’ombre du monde

Dans ce nouveau coffret, on bondit vers l’avant. Toujours sous le regard bienveillant de Pierre et avec l’aide de mes camarades, le jeu gagne son indépendance. Il explore des lieux emblématiques de Paris, décrit un bestiaire de créatures draconiques, raconte la période 1644-48 et révèle les secrets de l’alchimie pour l’intégrer à vos parties.
C’est tout ? Absolument pas, notre frustration de vouloir offrir plus a donné de beaux enfants. Un fascicule de création de scénarios, des cartes d’escrime et des fiches récapitulatives pour mettre en scène des combats dynamiques. Le tout, accompagné d’une campagne que j’aurai aimé écrire tant elle fourmille de bonnes idées. Au cours de son élaboration, je me suis surtout contenté de dire du mal de son auteur – son désir le plus cher, si si. Pour, au final, se retrouver avec une histoire épique que j’ai adoré faire vivre autour de ma table.

Surnommée L'Italienne, un personnage-clé dans les romans de Pierre Pevel

Surnommée L’Italienne, un personnage-clé dans les romans de Pierre Pevel

Vous l’aurez compris, je suis confiant. L’expérience, les collègues, l’envie, tout s’aligne dans cette publication portée par l’éditeur de L’Appel de Cthulhu, dont l’intelligence fut de rester à l’écoute de ses auteurs. Dix ans à sortir des jeux, à tenter différentes approches de l’édition. Mais aujourd’hui je m’estime chanceux d’être aussi bien entouré. La gamme prend une nouvelle inspiration en janvier, après un Noël passé sous le signe de la Folie. Heureusement pour ma Santé Mentale, pas le temps d’être impatient. J’ai quelques projets à boucler dans l’univers merveilleux d’Howard P. Lovecraft.

 

La page Facebook Les Lames du Cardinal

 

Univers : Les Lames du Cardinal
Thèmes : mission, pulp, mousquetaires
VO (française) : Editions Sans-Détour
Auteurs : Philippe AURIBEAU, Samuel BIDAL, Camille GUIROU, Jérôme ISNARD et Mahyar SHAKERI
Illustré par Loïc Muzy et mis en page par Olivier Trocklé

 

Share Button

Laissez un commentaire

15 commentaires sur “Les Lames du Cardinal : publication

  • Mahyar
    Mahyar Auteur du billet

    Un nouvel exercice pour un nouveau genre d’articles, à travers lesquels je vais vous parler des coulisses de l’édition.

    N’hésitez pas à formuler des envies particulières pour les prochaines confidences. Sur ce que vous souhaiteriez découvrir. Je vous dis tout, ou presque !

  • LanguedOeuf

    Rien que le mot « dragon », suffit à me donner envie de regarder ça de plus prêt. Pour être tout à fait honnête, je ne connaissais pas les Lames du cardinal, ni Pierre Pevel d’ailleurs.

    Cependant, le coffre. Juste, WOW. Ce coffret de l’amour de la perfection Oo. Non sérieusement, les finitions sont superbes. Dommage pour toi pour le grand finish, foutu temps tu me diras. En tout cas, ça me donne pas mal d’idées supplémentaires pour mon propre JDR que je conçois paisiblement de mon côté.

    Superbe présentation, soignée, détaillée, comme on l’aime. Malgré le peu de temps que tu as eu, tu présentes le tout avec soin. Merci Mahyar !

  • Gryf
    Gryf

    Franchement GG. Combiner alchimie, escrime, dragon et autres mystères avec en plus du matériel tellement beau que tu en craques ton caleçon, c’est juste magnifique. Très sincèrement, si j’ai un jour la possibilité et les compétences pour devenir MJ, j’aimerai que ce soit CE jeu qui devienne mon baptême du feu.

  • Turin
    Turin

    Très jolie boite que j’ai depuis quelques temps d’ailleurs, ayant beaucoup apprécié les livres de Pierre Pevel. Il y a effectivement quelques difficultés pour bien comprendre les règles (de combat surtout), mais un pdf est bien utile pour mieux comprendre.

    Concernant le format boite, c’est sûr que ça fait jolie et c’est pratique, mais deux boites, ça prend de la place tout de même, mais bon, un peu de place pour un bon jeu… Faut savoir ce qu’on veut pour jouer^^

  • kellyan

    Pour avoir le jeu, l’avoir fait testé, et avoir lu la trilogie en moins d’un mois pour les besoins de la première partie (car un de mes joueurs potentiels avait déjà lu les romans), je dois dire que c’est vraiment une belle bête.

    Certes la concision du format fait que certains points de règles doivent être relus une seconde fois pour tout saisir, mais rien de bien méchant, surtout qu’elles sont suffisamment simple (le tout dois tenir sur quoi… 20-25 pages création, systeme et combat compris) pour extrapoler ou improviser rapidement ce qu’il manque/a été mal compris, en plein milieu de la partie, et sans déséquilibrer quoi que ce soit.

    Moi je dis bravo aux auteurs, à l’illustrateur, à Sans Détour et à Pierre Pevel. J’ai hâte de mettre la main sur le supplément Arcanes.

    Un jour toujours.

  • Kuriboh
    Kuriboh

    Un système de jeu original, qui me plairait de tester, moi qui aime bien faire mon difficile sur les systèmes de jeu. Combien coûtera ce petit coffret ? C’est bientôt noël et je compte bien harceler mes joueurs pour avoir un cadeau digne de ce nom !

    L’univers semble lui aussi très bien trouvé et donne envie de s’y plonger sans reculer.

  • arken

    Salut !

    Un grand merci maître Shakeri pour m’avoir permis de découvrir cette belle œuvre de Pierre Pevel, auteur dont j’ignorais totalement l’existence. Je viens de débuter la lecture du premier tome et j’apprécie déjà son univers, il me fait un peu penser à un de mes auteurs préférés, feu le grand David Gemmell.

    Je confesse également avoir commandé la boîte du JDR des Lames du Cardinal, dont j’attends la livraison avec une certaine impatience juvénile ! Je me réjouis de tester le système de jeu que vous avez mis en place et qui semble différer de D&D.

    Sinon, je suis toujours un grand fan d’Aventure, même après une deuxième saison qui s’achève et plusieurs LIVE, la magie continue d’opérer comme au premier épisode ! Je suis même heureux que Fred ait repris le contrôle de Victor (bien que j’adore Théo), il me semblait que ce personnage n’avait pas été suffisamment exploité.

    Mais trêve de palabres ! Je vous adresse, à toi et à toute ton équipe d’édition et d’Aventure d’ores et déjà mes meilleurs vœux pour ces fêtes de fin d’année.

    Arken

  • Nehor

    Salut Mahyar,
    Grâce à l’un des derniers live d’Aventures je me suis rendu compte que tu avais participé à la création de ce superbe JDR des Lames du Cardinal (chose que je n’avais absolument pas remarquée jusque là!) dont j’avais appris l’existence en rencontrant Philippe Auribeau au Salon du Livre de Genève. Je tenais à te féliciter pour la qualité totale de ce JDR dont le format change pas mal de tout ce que j’ai connu jusque là en la matière et dont les parties sont super agréables et laissent vraiment place à l’imagination (encore plus que d’habitude!).

    En tout cas continue sur cette voie c’est génial! J’ai hâte de mettre la main sur le dernier coffret 🙂

  • Dark-schneider
    Dark-schneider

    Du bien beau matériel que je ne regrette pas une seconde d’avoir acheté, quelques petits détails qui me chagrine un peu mais rien ne peut être parfait. L’édition est soignée et le contenu web supplémentaire fournit par l’éditeur est un gros plus qui se révèle bien utile (et gratuit ce qui ne gâche rien et est tout à leur honneur)
    Le fait d’avoir un système de jeu différent des simples dés est au début déroutant mais cela permet une approche différente du JDR qui rend ce jeu unique.
    Du tout bon

  • arken

    Salut Mahyar,

    J’ai acheté les Lames du Cardinal est suis en train de concevoir ma première campagne. Je vous remercie toi et ton équipe pour ce beau JDR nous permettant d’évoluer dans l’univers imaginé par Pevel.

    Effectivement, il y a quelques points imprécis (par exemple : tu mets dans la description ci-dessus qu’il faut obtenir un 7 ou plus pour avoir une réussite, lors d’une test de compétence et cela n’est pas précisé dans les règles. Il est juste mentionné qu’il faut tirer une carte en rapport avec la compétence utilisée).

    En dehors de ces petits détails, le jeu est très complet et bien pensé, bravo ! Et à propos de JDR, je me demandais si tu avais déjà testé TORG ? Un jdr mélangeant plusieurs univers (contemporain, futuriste, médiéval-fantastique, pulp, horreur, etc). C’est un des mes jdr préféré.

    Bonne fêtes de fin d’année à toi et toute l’équipe d’Aventures, merci de nous régaler de vos aventures et échecs critiques ^^.

    Arken